Nos dernières activités

Panneaux de la gare : épisode 2 

Rossignol, le 26.02.2009

Petit résumé du défi « panneaux de la gare » pour les lecteurs qui ne seraient pas familiers avec nos conquêtes pédestres. Un jour, suite à un rapide coup d'œil aux panneaux « tourisme pédestre » situés devant la gare de Moutier, une idée surgit et atterrit sans plus attendre sur notre cher forum : se rendre à toutes les destinations indiquées sur ces panneaux indicateurs. Pas moins de 25 destinations différentes, que nous avons décidé d'organiser en huit randonnées, de quoi remplir un certain nombre de nos dimanches. Le premier épisode nous conduisait à Courrendlin, en passant par le pavillon et son téléscope d'observation, la montagne de Moutier, et Vellerat.

Épisode 2 : Tramelan, en passant par la tour de Moron, la montagne de Saule et Montbautier
Randonneurs : Fauvette, Martinet, Couguar et Rossignol
Rendez-vous : dimanche 22 février, 7 h 30 à la gare de Moutier

Le départ, matinal, se fait en douceur. La journée va être longue, et nous le savons tous.
Après quinze minutes de marche, Couguar nous oblige à faire la première pause ; il a oublié ses gants, et profite que nous passions devant chez lui pour remédier à son manque de préparation. L'addition des deux séances scoutes et du carnaval du soir précédent semble avoir perturbée sa logique d'organisation. Le temps de boire notre première golette, et c'est reparti.

Le passage sous les Crêts de Moutier se fait dans le silence, les prévôtois dorment encore, et ils ont raison. Qui oserait s'aventurer dans le brouillard par un froid pareil, sinon les scouts ? Pas une âme qui ne sorte son chien, qui ne tire sur sa première cigarette à cette heure. Arrivés en bas de Perrefitte, il est temps pour trois d'entre nous de mettre les raquettes. Martinet fait son rebelle, et préfère suer que s'énerver avec ces planches, qu'il a déjà détruites une fois. Il revient toutefois sur sa décision lorsque nous arrivons à Cornecul, où un bon paquet de neige et la pente-de-la-mort nous accueillent.

Nous atteignons la tour de Moron en 2 h 30. Pratiquement pas de vent, contrairement aux habitudes. Une photo est réalisée, preuve de notre passage au pied de l'ouvrage tout droit sorti de l'imaginaire de l'architecte Mario Botta. La suite du trajet s'annonce pénible, le vent se lève rapidement, le temps se couvre, les directions ne sont déterminées que grâce à la boussole et au GPS.

Le paysage est monotone durant les heures qui suivent, notre pique-nique, pris en catimini dans un hangar, ne parvient pas à nous réchauffer tous, et les différents composants des raquettes de Martinet commencent à dangereusement se détacher les uns des autres, pour finir par complètement le lâcher. Schade pour lui, il terminera sa marche à pied. Puis, soudain, le soleil parvient à transpercer la brume qui nous enveloppe. Et nous découvrons, sur notre gauche, à quelques kilomètres, le Chasseral, pris entre deux plans de nuages. Vision mystique et mystérieuse. Le temps semble suspendu un instant, avant que le brouillard ne reprenne ses droits. Nous n'auront pas le temps de prendre une photo du phénomène, mais nous tenterons tout de même de prendre l'obligatoire photo du panneau pédestre de Montbautier.

L'arrivée sur Tramelan se fait en descendant à travers la forêt, dans une neige mouillée mais pas encore tassée. Nous sommes les quatre bien content d'arriver, le trajet aura tout de même duré un peu plus de huit heures. Quelques minutes passent avant que le train n'arrive et ne nous ramène à Moutier. Le deuxième itinéraire est ainsi bouclé, dans une fatigue justifiée.

Responsable de groupe

Mirko Dell'Anna / Fouine
Sous-Raimeux 17
2740 Moutier
079 577 18 60

info@scout-perceval.ch
Contacter d'autres responsables

Les dossiers