Nos dernières activités

2011 nous attend 

Rossignol, le 23.02.2011

Une année vient de s’écouler pour les scouts du groupe Perceval. Et des choses, en une année, il s’en passe. Le week-end cantonal, plus connu cette année sous le nom de Scout Airlines, restera bien sûr dans les mémoires comme l’élément phare de ces derniers mois pour tous les scouts de Porrentruy à Tavannes. Mais des événements importants, il y en a eu d’autres pour les scouts de Moutier, notamment la création des cordées ou encore la montée depuis Zermatt à la nouvelle cabane de Monte-Rosa, chef d’œuvre architecturale des Alpes. Au travers de cet article, nous allons revivre les moments forts qui nous ont été offert en 2010, et vous allez découvrir ce que nous réserve cette année 2011. D’excellentes surprises sont au rendez-vous.

Publicité et disparition de nains à la meute

Commençons par la meute, qui a su adapter son thème du printemps 2010 à une problématique bien actuelle, la surconsommation. De façon très cadrée, les louveteaux et louvettes de la meute ont suivi un apprentissage dans l'entreprise de publicité PercePub. Au fil des mois, chaque sizaine a eu l'occasion de créer une pub pour un produit particulier. Les sujets étaient tous différents, allant de l'aspirateur Otto au PACCIF révolutionnaire, en passant par le char-robot. La tâche n'était pas facile, il fallait inventer et réaliser les objets, les éventuels décors qui seraient présents dans la scène, penser à un scénario de publicité convainquant et réfléchir aux costumes des acteurs. Mais tous les loups se sont montrés à la hauteur et ont été engagés définitivement par l'entreprise PercePub. Particulièrement critiques, les activités ont su montrer aux loups la place qu’a pris la publicité dans notre vie.

La meute s'est ensuite rendue dans la Vallée de Joux pour vivre son camp d'été. Les nains de jardin ont été propulsés stars d’une semaine ; ceux-ci étaient conviés à leur grande rencontre annuelle. Mais de mystérieuses disparitions ont inquiété les participants, qui ont décidé de mener l'enquête. Finalement, les loups se sont rendus compte que ces enlèvements étaient l’oeuvre d'un jardinier malhonnête, qui cherchait à exploiter les nains pour faire des tâches ingrates. Créant un syndicat des nains, les participants ont réussi à se débarrasser du jardinier. Ce camp d'été a été l'occasion de vivre plusieurs jours en petits groupes dans la nature. Fabrication de tables et de bancs avec des éléments de la forêt, cuisine sur le feu, course de pédalo étaient au programme.

Les loups ont passé un camp d'été à l'extérieur durant une semaine. Ils y auront appris préparer les repas dans les cuisines rudimentaires qu'ils ont faites eux-mêmes.

Depuis le mois d'octobre, la meute part sur les traces des différents mythes et légendes des habitants de la terre. Après être passés par les forêts de Brocéliande pour y rencontrer Perceval et les autres personnages des contes arthuriens, les loups se sont mis dans la peau de Vikings et sont allés à la recherche de Frigg, l'épouse du grand Odin, dieu principal de la mythologie scandinave. Ils continueront prochainement leur route en direction du pôle Nord, puis se dirigeront sur le continent américain. Suspens !

La troupe entre apocalypse et aventure

Étrangement, le début de l’année 2010 n’a pas existé pour les éclais. Malgré eux, ils ont subit un vortex temporel qui les a conduit tout droit en 2249. Le chalet scout se trouvait alors en zone radioactive et son accès était devenu impossible. C’est un groupe, le Phénix, qui a pris en charge les éclais et leur a fait comprendre les changements qu’avait subit le monde depuis l’époque lointaine d’où les jeunes sont arrivés. Une guerre nucléaire était responsable de l’état actuel des choses, et la planète, malmenée par un conglomérat nommé Hydrus, se trouvait dans une ruine totale. Le Phénix s’était donné pour mission de faire revivre la planète en mettant l’Hydrus hors d’état de nuire.

Les moments notables de cette période post-apocalyptique ont été le grand jeu sur le thème, où les participants ont été déporté à Eschert par les navettes de l’Hydrus sans avoir aucun moyen de se défendre, l’initiation à la radio afin de capter les communications de l’ennemi, la construction d’un village au moyen de techniques de pionnérisme lors du camp d’été. À côté de cela, les éclais ont vécu un camp en patrouille : les deux CP, alors âgés de 16 et 14 ans, ont planifié et organisé un camp de deux jours pour leur patrouille respective. En ayant la confiance des chefs, ils ont pu vivre ce moment extraordinaires entre eux. Les responsables de troupe ne sont intervenus que de manière très limitée et ponctuelle pour leur laisser un maximum de liberté. Une expérience forte et enrichissante pour ces adolescents.

Moment fort du camp : le raid. Durant trois jours, chaque patrouille part de son côté explorer la région où se déroule le camp, sac au dos, mission en poche.

Cet automne, les éclaireurs ont été remarqués par une agence : la PA2, La Perceval Adventures Agency. Ses activités tournent autour de l’exploration, de l’archéologie et des enquêtes sur des sujets paranormaux. Pour les éclais, il s’agissait dans un premier temps de décrocher quelques contrats importants pour l’agence, en Italie et en Grèce, par exemple la possibilité d’étudier sur un site classé la construction de routes romaines. Un contrat en particulier devait à tout prix être décroché, à cause du caractère mystérieux qui l’entoure ; l’accès à certains documents concernant la légende de NittAlas. C’est ce mythe qui les occupent actuellement.

Création des cordées, une suite logique au féminin

C’est la nouveauté que l’on retiendra de 2010 ! Perceval offre désormais à ses participantes les plus âgées la possibilité de vivre des activités entre elles, comme les gars peuvent le faire depuis longtemps aux raiders. Le poste de cordées, conduit par Mésange qui fait preuve d’une motivation incroyable, tourne depuis cet automne et fait déjà preuve d’une maturité et d’une créativité exemplaires. Ses membres nous ont récemment fait vivre une soirée de Noël illuminée par mille couleurs et accompagnée de mille saveurs. Leur soif d’initiative déteint sur le reste du groupe et nous ne pouvons que nous réjouir de suivre leurs activités à venir.

On reste à la page et on se diversifie !

Chose étonnante dans notre région, Perceval est le seul groupe scout qui est défini autant par ce qu’il est, que par ce qu’il n’est pas.

D’aucun diront que le scoutisme est une histoire de feu et de cabane dans les arbres. Oui mais non. C’est heureusement bien plus que ça. La philosophie qui dirige nos activités est la découverte infinie d’horizons inconnus. Et dans ce sens, Perceval a fait fort cette année.

Tout d’abord en verticalité. La haute-montagne impressionne. L’écologie est à la mode. L’architecture peut être sujet de fascination. La nouvelle cabane CAS de Monte Rosa regroupe toutes ces caractéristiques à la fois. Il n'en fallait pas plus pour que ce cristal, brillant au milieu de la roche comme un phare en pleine mer, attire notre attention et nous appelle à le rejoindre. L'ascension a eu lieu en juillet, par une équipe de responsables gonflée à bloc et surmotivée ; si bien qu'il a fallu ajouter un sommet à cette course déjà bien éprouvante.

La nouvelle cabane du Monte Rosa a été inaugurée en mars 2010. Elle se distingue tant par son architecture spectaculaire que par son caractère novateur en matière d'économie d'énergie et d'optimisation des ressources.

Dans le numérique également, le groupe a su faire preuve d’originalité. Afin de garder une trace de nos activités, nous avons profiter du travail fait sur notre identité pour mettre en ligne ce site internet. Ce qui devait être, à la base, une vitrine pour notre groupe, s’est vite imposée comme une plate-forme pour les scouts de la région, qui y trouvent un lieu d’expression et une collection de ressources qui les aident dans leur organisation (notamment grâce aux partages de nos outils). Ce site vient tout juste de fêter sa demi-bougie et propose cependant déjà un contenu respectable. Nous espérons que son développement saura inspirer d’autres groupes.

Enfin, nous avons misé sur l’échange. Perceval est constamment et injustement traité de groupe autarcique. Pourtant, nos responsables ne cessent de s’ouvrir à d’autres formes de scoutisme. Ainsi, l’un de nous s’exporte parfois à gauche ou droite, par exemple l’été dernier pour accompagner les scouts du Vieux-Mazel de Vevey dans leur course au Pigne de La Lé, ou le printemps dernier comme membre de la maîtrise d’un cours de formation Jeunesse+Sport.

Les scouts du Vieux-Mazel ont l'habitude de terminer leur camp d'été par l'ascension d'un sommet. Cette année, un responsable de Perceval a été invité pour partager cette expérience avec eux.

2011, un programme d’activités puissant

Les objectifs du groupe sont clairs, Perceval va se surpasser cette année. La part belle sera donnée aux participants, avec des activités de qualité mises en place et évaluées par nos nombreux responsables qui bénéficient d’une formation poussée dans le domaine des camps et du trekking. Nos responsables vont eux aussi profiter d’un programme. La course Monte Rosa - Stockhorn de l’année dernière ayant fait un tabac, on murmure déjà une récidive alpine, avec nuit à la cabane Bertol et montée à Tête-Blanche.

Le panorama qui pourrait nous attendre depuis Tête-Blanche l'été à venir. La cabane Bertol est l'un des points de passage de la Haute Route, reliant Chamonix à Zermatt.

Perceval profitera de 2011 pour attiser la flamme du scoutisme de ses anciens membres. Nous aimerions donner l’occasion aux anciens de remettre un pied dans le mouvement, en leur offrant la possibilité de vivre des expériences ensemble, comme lors de leur passage à la troupe et aux raiders, en accord avec les demandes, les obligations et les agendas de chacun. Offrir la possibilité d’entretenir des amitiés et d’en créer d’autres.

Cette année encore, une grande partie de nos responsables va donner de son temps pour se former et pour former de nouveaux chefs. Depuis plusieurs années, Perceval s’investit au niveau cantonal pour partager son expérience et faire ressortir capacités et initiative chez les jeunes de tout le canton. Ces cours de formation, d’une dizaine de jours, sont un pré-requis obligatoire pour toute personne souhaitant prendre des responsabilités dans un groupe scout. On y parle de qualité de programme, de travail en maîtrise, de vision à long terme, d’assurances et gestion de crise. Des points de cours d’une richesse considérable aussi bien pour la vie scoute que sur le plan personnel.

Comme chaque année enfin, 2011 n’échappe pas à la règle et aura son camp ju. Un week-end lors duquel tous les scouts de l’association cantonale se retrouvent pour vivre ensemble au gré d’une quête commune. C’est à Tramelan que nous nous rendrons du 16 au 18 septembre. Le lieu est à retenir, car on nous promet, dans ce petit village du Far West, un évènement historiques pour tous les cowboys des environs.

Perceval proche de la population

Pour terminer cette article, nous aimerions citer les quelques dates lors desquelles vous aurez l’occasion de nous croiser. Plusieurs événements vont nous permettre de nous côtoyer la population cette année. Le 19 mars prochain, nous remercions toutes les personnes qui nous ont aidé à mettre en place le camp cantonal en les invitant à un souper qui permettra à chacun de se remémorer au moyen de photos et vidéos ce projet unique.

Scout Airlines, le camp cantonal dans son édition 2010, a eu lieu sur les hauteurs de Moutier et a réuni plus de 350 scouts de la région. Un article sera prochainement publié sur le sujet dans la revue Sarasani, le journal des scouts suisses.

Puis les Prévôtois retrouveront avec plaisir nos inégalables crêpes lors de la braderie. D’ailleurs, il se dit déjà que la crêpe Business Class sera le succès de cette année… Rendez-vous le week-end des 26-28 août prochains.

Et au début de l’automne, Perceval participera à l’inauguration du tronçon de l’autoroute A16 Moutier Nord - Moutier Sud. Un pied dans l’avenir, l’image d’un réseau, d’une ouverture et d’un échange, des valeurs qui sont chères au scoutisme.

Ces différents événements sont aussi pour nous l’occasion de mettre en avant le travail incroyable fait par le groupe, et les responsabilités que sont d’accord de prendre et de mener à bien nos jeunes chefs. Car c’est également cela, le scoutisme : un moyen de rendre les jeunes autonomes, conscients de leurs capacités, et motivés à s’engager activement pour la société. En attendant la fin de l’année pour faire ensemble un bilan, souhaitons-leur le meilleur !

Responsable de groupe

Mirko Dell'Anna / Fouine
Sous-Raimeux 17
2740 Moutier
079 577 18 60

info@scout-perceval.ch
Contacter d'autres responsables

Les dossiers